La Newsletter de l'Annuaire Dentaire N°27
01 42 09 12 54 annuairedentaire@onpc.fr   
NEWSLETTER N° 28 - Février 2021
Autant l’année 2018 avait été marquée par la négociation et la mise en œuvre de la nouvelle convention de remboursement des soins dentaires, autant l’année 2019 est apparue comme une année « normale », sans événement marquant. Et pourtant, elle allait donner naissance à un redoutable nouveau coronavirus, le Covid-19, qui a fait de l’année 2020 une année « historique » pour le monde entier et tout particulièrement pour les professions dentaires. On ne pourra certes jamais l’oublier, mais il nous a semblé important et utile de revenir, avec un peu de recul, sur tous les faits majeurs de cette année 2020 afin qu’elle reste à jamais, gravée dans nos mémoires.
JANVIER
1er janvier 2020 - la nouvelle convention de remboursement des soins dentaires entre dans une phase particulièrement importante avec l’entrée en application de la 1ère étape du panier « 100% santé » concernant les couronnes et les bridges. Voulu avec force par le Président Emmanuel MACRON, négocié âprement entre la CNAM et les syndicats des praticiens dentaires, les conséquences de son application font l’objet de toutes les spéculations.

24 janvier 2020 - les trois premiers cas de Covid-19 sont repérés en France. Il s’agit de deux touristes chinois et d’un Français ayant séjourné à WUHAN.
MARS
11 mars 2020 - l'épidémie de Covid-19 est déclarée pandémie par l'OMS

16 mars 2020 - début du 1er confinement de la population Française mis en œuvre dans le cadre de l’Etat d’Urgence Sanitaire pour une durée initiale de 4 semaines.

Le Conseil National de l’Ordre des chirurgiens-Dentistes ordonne la fermeture de tous les cabinets dentaires sur tout le territoire français, sauf concernant les urgences. Pour la sécurité des patients et des professionnels de santé particulièrement exposés et du fait de l’absence des matériels de protections nécessaires (masques, blouses, ….), la décision s’imposait.
MAI
11 mai 2020 - fin du 1er confinement et déconfinement progressif selon les départements et leur taux de contamination, avec des déplacements limités en distance, réouvertures partielles des établissements scolaires selon les niveaux, …..

Réouverture des cabinets dentaires, après 2 mois d’inactivité forcée. Les chirurgiens-dentistes peuvent accueillir de nouveaux leurs patients mais en mettant en application un protocole sanitaire édicté par l’ONCD et l’HAS particulièrement contraignant. Pas moins de 15 minutes d’interruption entre 2 patients sont en particulier exigées pour effectuer les opérations de désinfection, ce qui ralentit considérablement l’activité.

25 mai 2020 - ouverture par Mr Edouard PHILIPPE du « Ségur de la Santé ». Pour répondre aux attentes d’un secteur durement éprouvé par la crise, ce dernier promet une remise à plat financière, organisationnelle, sociale, … du système de santé français. Tous les professionnels sont mobilisés par une telle perspective durant les 7 semaines que va durer cette concertation.
"Pour répondre aux attentes d’un secteur durement éprouvé par la crise, Edouard Philippe promet une remise à plat financière, organisationnelle et sociale du système de santé français..."
JUIN
15 juin 2020 - parution du sondage exclusif de l’Annuaire Dentaire sur les conséquences de la crise sanitaire pour les cabinets dentaires. Pas moins de 450 réponses en 48h pour cette enquête destinée à faire un premier bilan du Covid-19 et à dresser des perspectives à court terme.

Même si la décision de fermeture des cabinets dentaires est comprise par la grande majorité des praticiens, une frustration demeure en tant que professionnels de santé. Avec un équipement en EPI suffisant et un protocole sanitaire adapté, la fermeture complète aurait pu être évitée.

Les perspectives sont sombres en ce mois de juin et la baisse d’activité des cabinets dentaires laissent présager de sérieuses conséquences financières. Deux mois d’arrêt complet et une reprise à 50%, voire 75% de l’activité dans le meilleur des cas et un retour à la normale pas avant fin 2020, voire 2021, n’incitent pas à l’optimisme. Heureusement la capacité de résilience remarquable des praticiens dentaires, la confiance que leur témoignent leurs patients et l’assouplissement du protocole sanitaire à compter du 24 juin, vont permettre de faire mentir ces pronostics pessimistes.
JUILLET
13 juillet 2020 - signature des accords du « Ségur de la Santé ». Investissements de 18 milliards €, revalorisation salariale à hauteur de 8,2 milliards par an pour les personnels, 15 000 recrutements, …, le tout intégralement destiné, ou presque, au secteur hospitalier (comme d’habitude). Les professions dentaires ne sont pratiquement pas concernées (comme toujours). Petite consolation, les étudiants en odontologie vont bénéficier d’une revalorisation substantielle de leurs rémunérations dans le cadre du DFGSO 1 et 2, et du TCCO 1

31 juillet 2020 - la CNAM annonce pour le mois de juillet une hausse des remboursements de soins dentaires de 7,6% par rapport à juillet 2019. Cependant sur les 7 premiers mois de l’année, ces remboursements ont reculé de -19,6%. Les patients qui avaient reporté leurs soins du fait du premier confinement, reviennent en nombre dans les cabinets dentaires. Par ailleurs, les mécanismes de soutien économiques commencent à produire leurs effets : Prêt Garantie par l’Etat (PGE), aides fournies par la caisse de retraite, indemnisation de la CNAM, aides des fonds de solidarité.

Les journées sont longues mais l’espoir revient !
SEPTEMBRE
10 septembre 2020 - l’annonce de l’annulation du congrès de l’ADF 2020 résonne comme un coup de canon pour tous les acteurs de la filière dentaire. Ce Covid-19 que tout le monde avait voulu oublier pendant l’été se rappelait à notre bon souvenir. L’ADF prenant acte de la forte croissance de la circulation du virus en région parisienne et d’une jauge maximum fixée à 5 000 personnes jusqu’au 31 octobre 2020 pour tout événement, se résignait à prendre cette courageuse décision. Il n’était pas question d’organiser un congrès ADF « au rabais ».

29 septembre 2020 - un déficit de 44,7 milliards d’euros prévu pour la Sécurité Sociale en 2020, et une perte de 25,5 milliards attendue en 2021 d’après le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale présenté par le gouvernement. Très cher Covid-19 !

30 septembre 2020 - fort rebond de l’activité des cabinets dentaires sur le mois de septembre qui progresse de 17% par rapport au même mois de l’année dernière. Le rattrapage se poursuit, démontrant la capacité des chirurgiens-dentistes à s’adapter aux nouvelles règles sanitaires.
OCTOBRE
30 octobre 2020 - devant la remontée de la circulation du virus, le gouvernement décide de mettre en place un 2ième confinement pour une durée de 4 semaines. Cette fois-ci les cabinets dentaires ne fermeront pas. Contrairement au mois de mars, la disponibilité de masques FFP2 est assurée et les protocoles sanitaires sont parfaitement au point pour éviter les risques de contagion des patients, des praticiens et de leur équipe. Toutes les forces vives du monde dentaire saluent cette décision qui marque son engagement pour la continuité des soins.

Cette fois, c’est la confiance qui revient !
NOVEMBRE
4 novembre 2020 - 4 syndicats dentaires sont retenus pour les élections des Unions Régionales des Professions de Santé (URPS) qui auront lieu du 31 mars au 7 avril 2021 : les Chirurgiens-dentistes de France (les CDF), la Fédération des Syndicats Dentaires Libéraux (FSDL), Syndicat des Femmes Chirurgiens-Dentistes (SFCD) et l’Union Dentaire. Beaucoup d’événements importants sont intervenus depuis 2015, date des dernières élections. Les débats et la campagne seront âpres entre les 2 premiers nommés pour conserver ou reconquérir le leadership syndical.
DECEMBRE
24 décembre 2020 - parution du décret qui entérine la nouvelle charte de l’ordre concernant la communication professionnelle. « Le chirurgien-dentiste est libre de communiquer au public, par tout moyen, y compris sur site internet, des informations de nature à contribuer au libre choix du praticien par le patient, relatives notamment à ses compétences et pratiques professionnelles, à son parcours professionnel et aux conditions de son exercice ». Cependant cette communication doit respecter les obligations déontologiques édictées par l’Ordre. « La profession ne doit pas être pratiquée comme un commerce ». Une liberté nouvelle qui peut s’avérer bien utile pour faire revenir en plus grand nombre les patients dans les cabinets dentaires en 2021.

31 décembre 2020 - L’heure des bilans pour une profession dentaire particulièrement affectée par la crise sanitaire du Covid-19. La plus remarquable conclusion de cette épisode dramatique, qui est loin d’être terminé, est sa formidable résilience. Malgré 2 mois de fermetures totales des cabinets, une activité freinée par des protocoles sanitaires contraignants, une crise économique majeure, elle n’accuse finalement, qu’une baisse somme toute assez marginale de son activité et de ses revenus. La baisse des honoraires dentaires d’après l’Assurance maladie « n’est que » de 2,1% en 2020 par rapport à l’année précédente, en y intégrant les dispositifs de soutien et d’indemnisation de la perte d’activité. Les indicateurs économiques ne sont certes pas tout mais ils donnent une vision objective de l’activité des cabinets dentaires en 2020 et des efforts consentis pour maintenir un bon niveau de santé bucco-dentaire des Français, même dans les circonstances les plus tragiques. Comment expliquer un tel résultat ? La nouvelle convention a certes permis une revalorisation des soins estimée à 4 ou 5% par la CNAM, mais il s’explique surtout par la rapidité d’adaptation, la souplesse et l’efficacité d’une profession dont le mode d’exercice libéral dominant favorise la prise de responsabilité face aux patients, aux collaborateurs et à tous ses partenaires, et ceci quels que soient les événements.

En voilà une belle démonstration que cette année 2020, décidemment inoubliable !

En ce début d’année 2021, c’est la fierté d’exercer ce beau métier qui doit être de retour!
L'intégralité de notre Newsletter est disponible sur www.annuairedentaire.com
Désinscription